Cet index regroupe les noms des 172 personnes figurant dans les légendes de l'album de R. Verney et des 129 personnes citées dans le carnet de route de R. Tronsson. Pour accéder à l'ensemble des images de l'album sur lesquelles figure l'un des hommes présents dans ce répertoire : cliquer le lien " Identifié dans les légendes de l’album " ; pour accéder à la page originale du carnet de route dans laquelle figure le nom : cliquer sur la date correspondante ; pour accéder au chapitre de la restitution du journal de marche permettant de contextualiser cliché et/ou citation retranscrite : cliquer sur le lien entre parenthèses.

 

Travail en cours : recherches biographiques collaborative

(corrections, compléments ou infos contactez-moi via l'onglet en haut de page)

 

NESSIUS Antoine (Dinsheim-sur-Bruche 1879 - 19..)

Capitaine [lieutenant dans la légende de l'Album] au 1er RAL

NESSIUS

Maréchal de logis au 12e régiment d'artillerie admis à suivre les cours de l'Ecole militaire d'artillerie et du génie de Fontainebleau (J.O. du 16/09/1916). Nommé sous-lieutenant rang du 01/10/1910, affecté au 20e régiment d'artillerie (J.O. du 23/09/1910). Nommé lieutenant rang du 01/10/1912, 20e RA (J.O. du 22/09/1912 et J.O. du 25/12/1912). Nommé capitaine le 23 juin 1914, 1er régiment d'artillerie lourde (Revue d'artillerie avril 1914).

Identifié dans les légendes de l’album : p. 4, 41 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

Passé du 177e RA au 159e RA au  le 25/03/1919 (J.O. du 26/04/1919). Détaché du 9e régiment d'artillerie à la haute comm. inter. de l'admnin. des territ. Rhénans (Revue d'artillerie janvier 1920). Passé du 9e régiment d'artillerie portée au 311e RA le 10/04/1923 (J.O. du 11/04/1923). 311e RA, en disponibilité (J.O. du 04/03/1928), placé en surnombre à l'état-major particulier de l'artillerie (J.O. du 20/09/1928). Affecté au 151e RA, état major particulier, en disponibilité (J.O. du 03/03/1929). Maintenu dans la disponibilité jusqu'au 08/04/1932 (J.O. du 09/09/1931).

Chevalier dans l'ordre de la légion d'honneur (base léonore dossier n°19800035/829/94513 non communicable).

Marié à Illkirch le 10/10/1927 avec Joséphine Marie Emilie Joos. Adresse connue : le Temple-sur-Lot (1939).

 

 

NEYRENEUF André (Caen 1885 – Caen 1950)

Médecin auxiliaire au 43e RAC 3e groupe

NEYRENEUF

Registre de matricule bureau de Caen classe 1905, matricule 1200 (visionneuse p. 314). Engagé volontaire pour 3 ans à la mairie de Caen le 12/09/1903, soldat de 2e classe affecté au 35e RI. Envoyé dans la disponibilité le 18/09/1904. Etudiant en médecine affecté dans la réserve de l'armée active à la 3e section d'infirmiers à Vernon. Affecté au 3e groupe du 11e régiment d'infanterie le 06/11/1909 puis au 3e groupe du 43e RAC le 16/12/1910. Rappellé à l'activité le 06/01/1913 médecin auxiliaire au 5e zouave, maintenu jusqu'au 06/10/1913. Rappelé à l'active le 03/08/1914 en tant que Médecin auxiliaire au 43e RAC 3e groupe. Blessé à la cuisse droite par éclat d’obus à Hanzinelle (Belgique) le 24/08/1914, il n’est pas évacué à sa demande. Il reste dans cette affectation sous les ordres directs de René Verney jusqu’au 10/12/1916. Nommé Médecin Aide-Major 2e classe à titre temporaire le 02/01/1917 pour prendre rang le 14/12/1916, il est affecté au 1er groupe du 43e RAC. Passé au 5e RI le 16/08/1918 puis nommé Médecin aide-Major 1ère classe à titre temporaire le 05/02/1919. Démobilisé le 01/04/1919.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 5, 9, 37, 47, 49 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915), 7, 9, 10, 11, 59, 60, 67, 68, 76, 86 (Artois 23/05 - 25/10/1915), 109 (Front de la Somme 25/10/1915 - 28/03/1916), 133 (Verdun 29/03 – 20/06/1916), 7, 8, 139, 141, 145 (Les Eparges 22/06 1916 - 27/03/1917)

Son frère Jean Pierre Vincent (Caen 1883 - Landifray 1914) lieutenant de la 2ème batterie du 43e RAC (1er groupe) est quant à lui tué le 29 août 1914 à Landifray (Belgique) Mort pour la France.

Croix de guerre 1 citation à l’ordre du Régiment et 3 citations à l’ordre de la Division et le grade de chevalier de la légion d’honneur lui est conféré le 16 juin 1920 (promotion Fayolle).

A l’issue du conflit André Neyreneuf ne semble pas achever ses études de médecine et revient à Caen, où il occupe les fonctions de préparateur de médecine à l'Université de Caen (y est en place en 1950). Remis dans la réserve en tant que médecin auxiliaire, affecté à la 3e section d'infirmier 07/11/1925. Il semble être décédé célibataire.

Adresses connues : Paris, 6 rue Laromiguière chez M. Coupé (1914) ; Paris, 11 rue Gay-Lussac (1919) ; Caen 82, rue Saint-Martin (1928).

 

 

NIGAIZE [ voir ? : NICAISE Armand, 2e canonnier conducteur, classe 1908, 1ère C.R., cité à l'ordre du régiment (1918)

Canonnier, 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie  : 24 août 1914 blessé ; Répertoire p. 134-135

 

 

NOEL

2ème canonnier servant, 43e RAC, 3e groupe, 9e pièce

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie  : 13 décembre 1914

 

 

NURDIN [Victor Camille Olivier (Trouville 1891 - ) ?]

36ème régiment d’Infanterie.

[Registre de matricule bureau de Lisieux, classe 1911 matricule 626 (visionneuse p. 166) ?]

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie  : 16 juillet 1916

 

 

OBLIN Raymond Clair Charles (Condé-sur-Noireau 1889 – Paris 1954)

Lieutenant 43e RAC 3e groupe, 9e batterie. Observateur escadrille C4

OBLIN

Registre de matricule bureau de Falaise, Classe 1909, matricule 721 (visionneuse p. 360). Admis à l’Ecole polytechnique (X1910) le 11 octobre 1910. A contracté le 11 octobre 1910 à Paris, mairie du 5e arrondissement, un engagement spécial de 4 ans au titre du 8e régiment d’artillerie de Nancy. Canonnier 2e classe le 12/10/1910, brigadier le 05/03/1911, maréchal-des-logis 28/09/1911. Entre à l’école polytechnique au grade d’aspirant le 09/10/1911. Nommé sous-lieutenant d’artillerie le 23/10/1913 pour prendre rang au 23/10/1912, passe à l’école militaire d’artillerie le 01/10/1913.

Passé au 43e RAC 7e batterie le 02/08/1914. Lieutenant le 01/10/1914 affecté à la 9e batterie. Détaché à l’escadrille C4 le 5 mai 1915 (2 chutes d’avion les 14/03 et 02/05/1916. Affecté à l’Etat-major du 43e RAC le 01/04/1916.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 3 (Introduction 1915), 4, 10, 22, 25-29, 32, 38, 40 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915), 17, 18 (L'Escadrille C4 - Eté 1915)

Affecté au 105e régiment d’artillerie lourde 14e batterie 9e groupe de 155 C.S. le 26/06/1916. Blessé aux jambes et au visage le 3 septembre 1916 (admis à pension temporaire de 10% du 29/04/1931 au 19/04/1933 pour cicatrice du genou droit par éclat d’obus). Capitaine à titre temporaire à compter du 27/02/1917 (JO du 18/03/1917). Détaché à l’état-major du G.2.G. 2e bureau comme stagiaire le 16/09/1917, détaché à l’état-major de la VIe armée le 03/10/1917. Affecté à l’état-major de la VIIIe armée le 16/11/1917. Capitaine à titre définitif  le 03/10/1918 pour prendre rang au 24/08/1918.

Passé au 30e régiment d’artillerie de campagne le 29/08/1919. Affecté à l’atelier de construction de Bourges le 17 avril 1920 (Inspection permanente des fabrications d’artillerie). Congé de 3 ans sans solde le 20 octobre 1921, admis dans la réserve spéciale à compter du 30/06/1923, affecté à l’atelier de construction de Puteaux par décision ministérielle du 18/09/1924. Promu chef d’escadron par décision ministérielle du 21/12/1933 pour prendre rang au 29/12/1933.

Croix de guerre avec étoile de bronze, palme et étoile d’or. Chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur (04/12/1920), officier  (02/12/1937) (Source Base Léonore dossier 19800035/34/4391).

Domiciles connus 07/02/1935-25/10/1937 : Paris, 27 rue de l’Université ; 30/05/1954 : Paris, 7 rue de Villersexel.

 

 

 

OLGA

(43e RAC, 3e groupe, 9e batterie ?)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : Répertoire p. 142-143

 

 

OLIVE

24e RI

OLIVE

Identifié dans les légendes de l’album : p. 214  (Aronde et Matz 21/06-08/09/1918)

 

 

OLIVIER

Lieutenant  24e RI

OLIVIER

Identifié dans les légendes de l’album : p. 208, 209 (Aronde et Matz 21/06-08/09/1918)

 

 

OSMONT Louis Lucien (Crosville-la-Vieille 1892 – Haute-Avesnes 1915)

2ème canonnier servant, 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie, mort pour la France

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 25 août 1915 tué accidentellement ; 6 septembre 1915 ; 22 octobre 1915

 

 

OUDOT

24e RI

OUDOT

Identifié dans les légendes de l’album : p. 211 (Aronde et Matz 21/06-08/09/1918)

 

 

PAGNY Charles Auguste Eugène Louis (Cartigny-l’Epinay 1891 – Haute-Avesnes 1915)

Sergent au 205e Régiment d’infanterie

Album R

Registre de matricule bureau de Caen classe 1911 matricule 606 (visionneuse p. 149). Exerçant la profession d'industriel à Cartigny-l'Epinay (Calvados) (Fils d'Ernest Pagny exploiant de fours à chaux) est incorporé au 5e régiment d'infanterie à compter du 10/10/1912 solat de 2e classe. Soldat 1ère classe le 16/08/1916, caporal le 09/11/1913, sergent 15/05/1914.

Intégré au 205e RI, participe à la bataille d'Artois et à l'assaut lancé par la 53e DI le 30/05 à partir de 16h. Blessé le 30/05/1915 secteur du Labyrinthe à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais), plaies multiples par éclats d'obus. Tombé entre les mains de l'ennemi, a pu être libéré le lendemain 01/07/1915. Décédé le 2 juin 1915 suite à ses blessures à l’ambulance 2/20 à Haute-Avesnes (Pas-de-Calais). Inhumé à Haute-Avesnes sépulture n°191. Mort pour la France

Sépulture identifiée dans les légendes de l’album : p. 86  (Artois 23/05 - 25/10/1915)

 

 

PASCAL

(43e RAC, 3e groupe, 9e batterie ?)                                                         

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : Répertoire p. 142-143

 

 

PASSEFOND Charles Denis Fernand (Paris 1888 – Roulers 1918) [info Stéphan Agosto]

Sous-lieutenant 74e RI C.M. 2

PASSEFOND

Registre de matricule, bureau de recrutement de Versailles, classe 1908, n°1410. Comptable à l'incorporation le 08/10/1909 au 72e régiment d'infanterie, soldat de 2e classe. Caporal le 11/04/1910. Passé au 119e RI le 06/07/1910. Nommé sergent et envoyé dans la disponibilité le 24/09/1911. Mobilisé arrivé au corps du 119e RI le 03/08/1914. Blessé le 23/06/1915 à Aix-Moulette (Souchez) "plaie de la face". Affecté au 39e RI le 15/08/1916, promu sous-lieutenant à titre temporaire J.O. du 19/08/1916. Passe au 74e RI le 04/09/1916.

Affecté au 74e R.I. le 04/09/1916 au dépôt divisionnaire ; directeur des cours de mitrailleurs d’artillerie et d’infanterie, du 21/05/1917 au 11/06/1917. Sous-lieutenant à titre temporaire, compagnie de mitrailleuses 2 au 01./06/1917. Désigné pour suivre le cours d’Armée technique des mitrailleurs en 06.1918.  [info Stéphan Agosto]

Promu lieutenant à titre temporaire pour prendre rang le 15/08/1918 (J.O. 09/09/1918). Tué à lennemi le 15/10/1918 à Roulers (Belgique) Mort pour la France. Décès constaté le 25/10/1918 sur le champ de bataille de Roulers.

Tué le 15/10/1918, à Beveren (Roulers), le sommet du crâne emporté par un éclat d’obus. Allait se marier, ou venait de se marier… Inhumé dans le carré militaire de Sannois (95). [info Stéphan Agosto]

 

Identifié dans les légendes de l’album : p. 198 (Secteur de Champagne 14/03– 25/05/1918)


Croix de guerre : cité à l'ordre du régiment (09/07/1915), à l'ordre du régiment, croix de guerre (22/04/1918) ; à l'ordre de la 10e armée (17/09/1918) ; à l'ordre de la 5e DI (20/11/1918) ; à l'ordre du 7e CA (22/11/1918)

 

 

PASSOT Marcel ( 1891 - )

2e CS, 43e RAC 3e groupe, 9e batterie, 1e section

PASSOT

Classe 1911

Identifié dans les légendes de l’album : p. 28, 32 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

Cité à l'ordre du régiment (1917)

 

PAULUS

(43e RAC, 3e groupe, 9e batterie ?)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : Répertoire p. 142-143

 

 

PAUMIER

2ème canonnier servant, 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 16 juillet 1915 blessé22 octobre 1915 ; Répertoire p. 134-135

 

 

PAUNIER

(Madame, à Saint Pol-sur-Ternoise)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 23 mai 1915

 

 

PELFRÊNE

43e RAC 3e groupe

PELFRENE

Identifié dans les légendes de l’album : p. 66 (Artois 23/05 – 25/10/1915)

 

 

PERCIN-NORTHUMBERLAND Joseph Marie Edouard de (Saint-Pierre, Martinique 1898 – Paris 1970)

Sous-lieutenant 43e RAC 3e groupe

PERCIN de

Nommé sous-lieutenant à titre définitif (réserve), 43e RAC, 14/10/1917 (Revue d'artillerie janvier 1920)

Identifié dans les légendes de l’album : p. 166 (Le Chemin-des-Dames 28/03 -  01/09/1917), 11, 182, 183, 184, 186 (Secteur de Saint-Quentin 02/09/1917 - 17/01/1918)

Nommé lieutenant à L.D., 43e RAC le 07/11/1919 (Revue d'artillerie janvier 1920)

Comte de Northumberland. Ingénieur. Directeur de la Compagnie Générale de Navigation. Épouse le 16 août 1921 Anne Marie Jeanne SOLEILHAVOUP (1901-1932) (3 fils). Epouse à Paris le 12 juillet 1934Jeanne TRICOT (1903-1989) (1 enfant ?)

Commandeur de la Légion d'honneur (base Léonore dossier 19800035/1053/21304 non communicable). Commandeur de l'Ordre national du Mérite, Croix de guerre 1914-1918

 

 

PETIT

43e RAC 3e groupe

PETIT

Identifié dans les légendes de l’album : p. 166 (Le Chemin-des-Dames 28/03 - 01/09/1917)

 

 

 

PETITTEVILLE Robert René (1890 Rouen - Argenteuil 1971)

Aspirant puis sous-lieutenant au 43e RAC 3e groupe

PETITEVILLE

Registre de matricule bureau de Rouen sud, classe 1910 n°1468. Etudiant à l'incorporation sursis renouvelé en 1912,1913 et 1914, Elève de l'Ecole normale supérieure section science (1914), académie de Rennes (J.O. du 08/07/1914 et du 22/08/1914). Incorporé à compter du 12/08/1914 au 24e régiment d'inafnterie soldat de 2e classe.

Passé au 50e régiment d'artillerie de campagne le 03/03/1915. Nommé caporal le 09/11/1915. Nommé aspirant d'artillerie à titre temporaire le 21/07/1917 pour prendre rang du 20/07/1917 classé au 43e RAC. Nommé sous-lieutenant à titre temporaire le 23/10/1917 rang du 15/10/1917. Aspirant affecté à la 7e batterie du 43e RAC le 04/08/1917, sous-lieutenant à l'état-major du 3e groupe du 43e RAC y figure le 01/01/1918 (d'après JMO régimentaires). Officier téléphoniste au 10/08/1918 (citation à l'ordre du 43e RAC du 15/08/1918). Passé au 163e régiment d'artillerie lourde le 15/11/1918.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 186, 190 (Secteur de Saint-Quentin 02/09/1917 - 17/01/1918), 194 (secteur de Champagne 14/03– 25/05/1918)

Promu au grade de sous-lieutenant à tire définitif le 24/05/1919 (J.O. du 26/05/1919). Mis en congé illimité de démobilisation le 15/08/1919. Passé au 82e régiment d'artillerie lourde par dissolution du 163e RAL au 01/04/1920. Passé au 1er groupe de repérage par autonomie du groupe au 27/12/1920. Promu lieutenant de réserve pour prendre rang du 19/12/1919 (J.O. du 27/04/1922). Passé au 6e groupe autonome de repérage à compter du 01/01/1924. Placé dans la position hors cadres, affectation spéciale (J.O. du 27/01/1928).

Chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur (1957) (Base Léonore, dossier 19800035/1072/23308), Croix de guerre 1 citation à l'ordre du régiment (1918), Médaille militaire

Professeur de collège (1931-1939) Marié à Marie Louie Angélique Carré. Adresses connues : Montfort-sur-Meu, 11 rue Coulon (1921) ; Valognes, 27 rue de l'officialité (1921, 1922) ; Saint-Gilles (Ille et vilaine) le bourg (1922, 1926) ; Argenteuil, 12 allée Pasteur (1958-1971).

 

 

PIERRET Fernand Séverin Adolphe (Le Havre 1890 - Le Havre 1926)

Adjudant, 43e RAC 3e groupe, 9e batterie, 1ère section

PIERRET

Registre de matricule bureau du Havre classe 1910 n°1848. Electricien, à l'incorporation au 1er bataillon d'artillerie à pied à comper du 05/03/1909 comme engagé volontaire pour trois ans le dit jour à la mairie du Havre. Y arrive le 05/03/1909 matricule 6232. Brigadier le 01/03/1912. Maréchal de logis le 14/12/1911. Rengagé pour un an le 09/12/1911 au titre du 43e régiment d'artillerie de campagne à compter du 05/03/1912 (voir carte-photo adresée à sa mère en date de Rouen le 28/11/1912) ci-desous).

 

Rouen, caserne Jeanne d'arc, groupe du 43e RAC, 1912   Rouen, caserne Jeanne d'arc, groupe du 43e RAC, 1912

 

Rouen, caserne Jeanne d'Arc, 1912 (Carte-photo coll. verney-grandeguerre.com)

Fernand Séverin Adolphe PIERRET est le maréchal des logis figurant au premier rang à droite.

Pour la mise en contexte de ce cliché voir : Le 43e RAC (1911-1914) : de Rouen à Caen

Rengagé pour un an le 04/03/1913 au titre du 43e régiment d'artillerie de campagne à compter du 05/03/1913. Rengagé pour un an le 14/02/1914 au titre du 43e régiment d'artillerie de campagne à compter du 05/03/1914. Passé adjudant le 30/09/1914. Passé au 103e RAC le 29/04/1916.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 25, 32 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 24 août 1914 ; 3 mai 1916 ; Répertoire p. 142-143

Passé au 21ème Génie le 21/02/1919. Rengagé le 09/07/1919 à la sous-intendance de Lille pour six mois au 21ème régiment du génie. Passé au 3ème Génie le 12/09/1919, passe au 1er génie le 23/11/1919. Rengagé à la Sous-intendance militaire de Rouen pour quatre ans, un mois douze jours au titre du 103e régiment d'artillerie lourde à compter du 23/01/1920. Réformé définitivment n°2 (40% à titre documentaire) par la commission de réforme du Havre du 16/04/1926 pour début de paralysie générale non imposable au service. Décédé le 26/11/1926 au Havre.

Adresses connues : Rouen, 1 rue des Arts réunis (26/03/1925) ; Le Havre, 8 rue Jospeh Morlent (17/11/1925).

 

 

PIMONT

Lieutenant  43e RAC ?

PIMONT

Identifié dans les légendes de l’album : p. 56 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

 

 

PINEL

2e classe 43e RAC 3e groupe, 7e batterie ?

PINEL

Identifié dans les légendes de l’album : p. 47 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915), p. 90 (Artois 23/05 -25/10/1915)

 

 

PLUVINET

« Chef »,  43e RAC, 3e groupe, 9e batterie ?

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 26 août 1914

 

 

POLISSET Armand Gaston (Montargis 1891 - )

maître-pointeur, 43e RAC 3e groupe, 9e batterie, 1e section

POLISSET

Registre de matricule, 2e bureau de la Seine, classe 1911 n°5109. Chauffeur-mécanicien à l'incorporation. Appelé le 01/12/1912 au 43e RAC. Maître-pointeur (citation 1916).Passé brigadier le 22/05/1916, maréchal des logis 01/02/1917. Passé à l'aviation le 31/12/1917 en qualité d'élève pilote.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 32 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 13 septembre 1915 ; 28 octobre 1915

Emploi dans l'aviation : P - Division N Sp 2.10 - Venu de Voves. Passé à l'Ecole Chartres le 10/12/1918.

Croix de guerre (1915) 2 citations à l'ordre du régiment.

 

 

POTEL

36ème régiment d’infanterie

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 16 juillet 1916 ; 3 septembre 1916

 

 

PRADEAU

Aspirant 43e RAC 3e groupe

PRADEAU

Aspirant chef de section à la 7e batterie (janvier 1915) cf citation à l’ordre de la 5e DI en date du 27 janvier 1915. Détaché de la 7e batterie le 12 juin 1915 à l’école d’artillerie de Fontainebleau (cours des E.O.R)

Identifié dans les légendes de l’album : p. 40 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

 

 

PRESTAT Emile Fernand (Brachay 1876 - Mâcon 1946 ou 1947 ?)

Lieutenant puis capitaine 43e RAC

PRESTAT

Prestat Emile Fernand : Maréchal des logis chef, 26e régiment d'artillerie (le Mans) 1903 (J.O. du  14/07/1905) ? / Prestat : Maréchal des logis fourrier du 2e régiment d'artillerie admis à suivre les cours de l'école d'artillerie et du génie en 1906-1907 (J.O. du 30/12/1905) ? / Prestat : Adjudant au 26e régiment d'artillerie promu au grade de sous-lieutenant le (J.O. du 30/12/1909) ?

Promu au grade de lieutenant (active) pour prendre rang du 12/01/1912, 17e régiment d'artillerie le 09/01/1912 (J.O. du 11/01/1912). Muté du 17e régiment d'artillerie au 43e RAC le 08/03/1912 (J.O. du 10/03/1912) ; 4e batterie  (août 1914 – 25 mai 1915 JMO régimentaire). Promu au grade de capitaine rang du 20/04/1916 au 43e RA le 17/05/1916 (J.O. du 19/05/1916). Capitaine 8e batterie (y est au 1er février 1917 JMO régimentaire)

Identifié dans les légendes de l’album : p. 177 (Le Chemin-des-Dames 28/03 -  01/09/1917), 11, 182, 183, 186 (Secteur de Saint-Quentin 02/09/1917 - 17/01/1918)

Maintenu au 43e RAC au grade de capitaine à titre définitif : première résidence d'après-guerre désignée par décision ministérielle du 19/03/1920 (J.O. du 26/03/1920). Muté du 43e au 103e régiment d'artillerie, instructeur (service), même grade, le 08/02/1922 (n'a pas rejoint) (J.O. du 10/02/1922). Muté au 120e régiment d'artillerie, instructeur (service), même grade, le 08/03/1922 (J.O. du 10/03/1922). Classé dans le cadre de la réorganisation des corprs de troupe de l'artillerie au 120e d'artillerie lourde hippomobile à Epinal le 10/04/1923 (J.O. du 08/04/1923), mutation annulée le 24/04/1923 : du 120e classé au 12e régiment d'artillerie, instructeur (service), même grade, (J.O. du 25/04/1923). Muté du 12e régiment d'artillerie au 54e régiment d'artillerie (pour ordre) dépôt de remonte de Mâcon, même grade, le 09/11/1923 (J.O. du 10/11/1923). Muté du 54e RA dépôt de remonte de Macon, classé état-major particulier, acheteur au comité d'achat de la remonte de Mâcon, même grade, le 07/01/1928 (J.O. du 10/01/1928). Promu au grade de chef d'escadron maintenu dans son affectation (organsation) le 25/09/1929, rang du 25/09/1929 (J.O. du ). Maintenu au delà de la limite d'âge dans son grade et affectation chef d'escadron, président du comité d'achat de chevaux de Mâcon le 21/09/1932 (J.O. du 01/10/1932). Retraité (J.O. du 25/03/1934). Chef d'escadron du centre de mobilisation de cavalerie d'artillerie n°8, affecté au service éventuel des remontes 8e région le 05/12/1936 (J.O. du 06/12/1936).

Adresse connue : Mâcon rue de l'Asile départemental (1941) (Annales de l'Académie de Mâcon XXXV - 1940-1941)

Chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur (1917) (J.O. du 14/07/1917), officier (1931) (J.O. du 26/12/1931). Croix de guerre, 5 citations (1917) (J.O. du 14/07/1917)

Marié à Mâcon le 03/04/1925 avec Maria Dussardet (note marginale dans acte de naissance d'E.F. Prestat 21/10/1876). Dècès voir : (Annales de l'Académie de Mâcon XXXVIII - 1946-1947)

 

 

PRETOT Léon Arsène (Argenteuil 1893 – Mouilly 1916)

Maître pointeur, 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie ; mort pour la France

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 20 novembre 1916 tué à l’ennemi

Cité à l'ordre du régiment (1916)

 

 

PRINCE Norman (Beverly 1887 - Gerardmer 1916)

Aviateur américain, pilote sur Nieuport escadrille américaine N 124

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 1er juin 1916

 

 

PROSPER Lucien Eugène Gabriel (Manvieu 1891 – Verdun 1915)

2ème canonnier servant , 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie, mort pour la France

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 22 mai 1916 tué à l’ennemi

 

 

PUSET

43e RAC 3e groupe

PUSET

Identifié dans les légendes de l’album : p. 160 (Le Chemin-des-Dames 28/03 - 01/09/1917)

 

 

QUETTIER

43e RAC 3e groupe

QUETTIER

Identifié dans les légendes de l’album : p. 89 (Artois 23/05 – 25/10/1915)

 

 

 

QUINDRY Gustave

Canonnier, pointeur, 43e RAC 3e groupe, 9e batterie

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 23 août 1914 blessé ; 23 avril 1916 blessé ; Répertoire p. 134-135 ; Répertoire p. 142-143

 

 

 

RABAN Aristide Henri Louis (Martagny 1887 - Martagny 1970)

Adjudant 74e RI 2e bataillon

RABAN

Registre de matricule, bureau de Rouen sud, classe 1907 n°476. Domestique à l'incorporation, engagé volontaire pour 3 ans à la mairie de Rouen le 13/10/1906. Arrivé au corps du 74e régiment d'infanterie le 14/10/1906, soldat de 2e classe. Soldat de 1ère classe le 06/08/1907. Caporal le 28/09/1907. Sergent le 13/10/1908. Rengagé pour 2 ans le 11/10/1909 à compter du 13/10/1909. Rengagé pour 2 ans le 23/09/1911 à compter du 13/10/1911. Rengagé pour 1 ans le 15/09/1913 à compter du 13/10/1913. Rengagé pour 2 ans le 29/07/1914 à compter du 13/10/1914. Nommé sergent major le 20/09/1914. Nommé adjudant le 10/08/1915.

Identifié dans les légendes de l’album : p.  201 (Secteur de Champagne 14/03– 25/05/1918)

Rengagé pour 1 an le 14/01/1919 à la sous-intendance militaire, résidant secteur postal 93 Rengagé pour 2 ans le 26/09/1919 à la sous-intendance de Rouen au titre du 74e RI. Passé au 129e RI le 16/02/1920. Nommé adjudant chef le 18/10/1920. Rengagé pour 6 mois à la sous-intendance du Hâvre le 22/09/1921 à compter du 13/10/1921 au titre du 129e RI. A été autorisé à attendre au corps son classement ou sa nomination à l'emploi réservé de casernier à dater du 13/04/1922. Libéré le 13/04/1924. Affecté le dit jour au 129e RI. Passé au recrutement de Rouen sud étant affecté à la classe 1905 (avis du recrutement du 27/10/1928). Rayé de la [ ] sans affectation et affecté au centre de mobilisation de l'infanterie n°32 le 30/01/1930. Maintenu service armé pension temporaire de 10% pour emphysème pulmonaire, ronchus, crises bronchitiques, coeur moyen, décision de la commission de réforme de Rouen du 18/04/1931. Dégagé de toute obligation militaire le 15/10/1934. Invalidité 10% pour emphysème pulmonnaire (forclusion), décision de la commission de réforme de Rouen du 11/03/1935. Rejet d'une pension au titre de blessure. D.T.O.M. pension temporaire 10% pour emphysème pulmonaire thorax légèrement globuleux, inspiration humée à 10%, commission de réforme de Rouen du 26/04/1938.  Pension temporaire 10% pour emphysème pulmonaire, ronchus, commission de réforme de Rouen du 14/11/1939 et du 16/01/1942.

Croix de gerre deux citations (1916 ?) : 1 à l'ordre de la DI, 1 à l'ordre du régiment. Médaille militaire.

Deux frères au 74e RI tués à l'ennemi en 1915 : Albert Célestin Herman (Martagy 1883 - Neuville-Saint-Vaast 1915) registre de matricule, bureau de Rouen sud, classe 1903, n°1511, soldat de 2e classe, tué à l'ennemi, Mort pour la France et Raoul Emile Eugène (Martagny 1889 - Neuville-Saint-Vasst 1915) registre de matricule, bureau de Rouen sud, classe 1909, n°981, sergent au 74e RI, tué à l'ennemi, Mort pour la France.

Marié à Sottevile-lès-Rouen le 30/05/1927 avec Hélène Marie Augustine Beauvais.Adresses connues : Rouen, 6 rue des abattoirs chez MM. Giel et Guillaume (1924) employé de commerce ; Sotteville-lès-Rouen, 6 rue des abattoirs (1927) ; Sotteville-lès-Rouen et Rouen, 76 rue du 4 septembre (1932).

 

 

 

RAFFENNE Paul Xavier (Beaucourt 1884 - Gothem 1918)  [info Stéphan Agosto]

Capitaine 74e RI 2e bataillon

RAFFENNE

Registre de matricule, bureau de recrutement de Belfort, classe 1904 n°219 d'après SHD fiche Mort pour la France [n°2148 d'après tables classe 1904 Territoire de Belfort].

Officier issu de l'Ecole militaire d'infanterie, affecté au grade de capitane au 74e RI le 08/12/1917. Tué à l'ennemi le 21/10/1918 à Gottem, Belgique. Mort pour la France.

Voir : Le capitaine Raffenne 21 octobre 1918 [info Stéphan Agosto]

Identifié dans les légendes de l’album : p. 198, 201, 205 (Secteur de Champagne 14/03 – 25/05/1918)

 

 

 

RAGUET Jean (Vincennes 1894 - 1990)

Lieutenant 43e RAC 3e groupe

RAGUET

Elève de l’école polytechnique X1914. Engagé volontaire le 17/08/1914. Lieutenant arrivé du dépôt au 43e RAC état-major du 3e groupe le 28/05/1915. 8e batterie 1917 détaché à l’école d’artillerie.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 7, 60, 76, 89, 91, 95 (Artois 23/05 - 25/10/1915), 9, 10, 109, 116 (Front de la Somme 25/10/1915 - 28/03/1916), 137, 145 (Les Eparges 22/06 1916 - 27/03/1917), 158, 166, 177 (Le Chemin-des-Dames 28/03 - 01/09/1917), 194 (Secteur de Champagne 14/03 – 25/05/1918)

Il suit ensuite la scolarité à l'Ecole polytechnique (1919-1921), avant d'être affecté au Maroc (1921-1925) et en Tunisie (1929-1933). En 1939-1940, il alterne les séjours au front et affectations à l'état-major de l'armée (cabinet). Détaché en 1941 au sercrétariat d'Etat à la production industrielle, il prend part à la Résistance et est arrêté par la Gestapo le 3 mai 1944, avant d'être déporté. Après sa libération, il devient sous-chef d'état-major de l'Armée d'Afrique (1946-1948), commissaire du gouvernement au tribunal militaire de Marseille dans les affaires impliquant des généraux allemands (1948-1949), commandant l'artillerie en Afrqe du Nord (1949-1950), enfin chef du Groupement de réception du matériel de liaison (GRML) à la Mission militaire française de Fontainebleau. Il est placé en 2e section en 1951 et travaille alors dans une entreprise, Mutal Security Agency (MSA), avant de diriger en 1956 le Sevice géographique militaire. (Source: N. Texier -Etat des fonds privés de la Défense conservés à Vincennes Sous-séries DE 2007 à 2014 PA SHD ed. 2016, cote DE 2007 PA3 Fonds général Jean Raguet 1939-1978).

Dernier grade référencé : Général de brigade. Marié le 11 février 1902 avec Denise PONCET

 

 

 

RAOUL Eugène Ernest Edmond (Sablé 1891 – Thil 1914)

Canonnier conducteur 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie, mort pour la France

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 15 septembre 1914 tué à l’ennemi

 

 

 

RAOUL

Caporal 24e RI équipe médicale (infirmier ou brancardier)

RAOUL

Identifié dans les légendes de l’album : p. 211 (Aronde et Matz 21/06-08/09/1918)

 

 

 

RAVET Paul Charles (Nantes 1885 – Verdun 1916)

Médecin Aide-major 43e RAC 1er groupe

RAVET

Registre de matricule bureau de Vannes, classe 1905, matricule n°213. Engagé volontaire pour trois ans le 06/10/1905 2e cc au 28e RAC. Passé au 116e RI soldat 2e classe le 05/03/1906. Passé dans la disponibilité le 18/09/1906. Nommé médecin auxiliaire au 116e RI 17/08/1908. A accompli une 1ère période d'exercices dans la 11ème section d'infirmiers du 27/11 au 24/12/1908. Nommé médecin Aide-major 2e classe de réserve 01/10/1910. Médecin Aide-major 1ère classe du 1er groupe du 43e RAC depuis août 1914. Tué à l’ennemi à Verdun le 21 mai 1916 aux côtés de 5 brancardiers dans l’effondrement du poste de secours du 1er groupe touché par un obus. Mort pour la France.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 77 (Artois 23/05 - 25/10/1915)

Etudiant en médecine à l'Hôtel-Dieu d'Angers (1908). Installé en tant que médecin au Havre dès mai 1910, 33 rue Gustave Casavan. Marié à Arques-la-Bataille le 27 juin 1913 avec Marguerite Marie Thérèse Bouterre, domicilié au Havre 68 boulevard de Strasbourg. Membre de la Société havraise d’études diverses dès 1913. Domicilié au Havre 3 rue Joinville le 10 mai 1914 à la naissance de leur fille Madeleine Jeanne Marie. (voir sa notice nécrologique dans :Recueil de la Société Havraise d'Etudes diverses 1916).

Autre cliché : collection Historial de la Grande Guerre – Péronne - auteur André ROUSSEL Maréchal des  logis au 43e RAC (1er groupe 3e batterie) - Cote 2PHO2748.1 « Le capitaine Stouff, le docteur Ravet du Havre et un servant assis dans un trou d’obus » (source archives départementales de la Somme)

 

 

 

REGNIER René Louis (Evreux 1895 – Agnez-lès-Duisans 1915)

2ème canonnier conducteur, 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie, mort pour la France

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 6 septembre 1915 tué accidentellement ; 7 septembre 1915 ; 22 octobre 1915

 

 

RENEE Lucien Jules

Brancardier 43e RAC, 3e groupe, 7e batterie

RENEE

Classe 1905

Identifié dans les légendes de l’album : p. 77 (Artois 23/05 – 25/10/1915), 126 (Verdun 29/03 – 20/06/1916), 141 (Les Eparges 29/03 - 20/06/1916)

Cité à l'ordre du régiment (1917)

 

 

RESSORTS

(43e RAC, 3e groupe, 9e batterie ?)                                       

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : Répertoire p. 142-143

 

 

RETOUT

43e RAC, 3e groupe, 9e batterie                                                

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 28 mai 1916 blessé ; Répertoire p. 134-135

 

 

REUZE Marcel ( 1885 ? - ) [REUZET dans l'album]

43e RAC 3e gr. 9e Bat. 1e section

REUZE

Classe 1913.  ; téléphoniste Chemin des Dames 9e batterie (voir citation 1917)

Identifié dans les légendes de l’album : p. 28, 32 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 30 août 1914 blessé

Cité à l'ordre du régiment (1917)

 

 

RICHE (Madame, à Sus-Saint-Léger, Pas-de-Calais)                               

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 23 octobre 1915

 

 

ROCHETTE Jacques Amédée (Montceau-les-Mines 1881 - )

Capitaine escadrille C4

ROCHETTE

Registre de matricule Châlons-sur-Saône classe 1901 matricules 727. Incorporé à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr à compter du 30/10/1901 comme engagé volontaire pour trois ans à la mairie de Châlons-sur-Saône. Arrivé à l’école le 29/10/1901 matricule n°5480. Promu sous-lieutenant au 59e régiment d’infanterie le 21/09/1903 pour prendre rang au 1er/10/1901. Passé au 144e régiment d’infanterie le 09/02/1911. Passé au 1er régiment du génie le 23/12/1911. Mis hors cadre aéronautique le 01/01/1912 (Brevet civil 564, 28/07/1911 - Brevet de pilote militaire n°52 en date du 27/09/1911). Affecté comme pilote à l'escadrille D4 à Maubeuge le 10/12/1914. Capitaine hors cadre aéronautique le 01/11/1914. Nommé au commandement de l'escadrille D4 le 10/12/1914. Cité à l'ordre du 3e corps d'armée le 29/04/1915. Commandant de l'escadrille citée à l'ordre du corps d'armée le 23/10/1915.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 18 (Artois 23/05 - 25/10/1915)

Nommé Inspecteur de [...]roles à l'I.G.D.E. le 10/13/1916. Affecté à l'inspection technique de l'aéronautique le 01/07/1919. Chef de la 2e section adjoint au chef de l'[.].A.C. Maintenu H.C. aéronautique le 25/05/1920. Classé à l'état-major particulier de l'aéronautique le 01/09/1920. Inspection technique de l'aéronautique. Nommé chef de bataillon le 19/06/1923. Affecté au 34e régiment d'aviation cdt le 4e groupe. Titulaire observateur le 23/04/1925. Affecté à l'état-major du général inspecteur des écoles et du centre d'études e l'armée de l'air le 09/05/1933, chef d'état-major particulier. En congé définitif du personnel navigant le 01/12/1933, administré par la base aérienne 104. Rayé des contrôles de l'armée active le 02/12/1938. Affecté dans la réserve au bataillon de l'air 104 à Dugny. Promu au grade de colonel (cadre sédentaire) le 13/09/1938 pour prendre rang au 01/12/1933. Rappelé à l’active par ordre de mobilisation générale 02/09/1939 arrivé base 104 le dit-jour. Affecté au bataillon de l’air  131 à Caen (1ère compagnie) le 12/11/1939. Affecté à l’Ecole auxiliaire des mécaniciens de la Ferté-Allais (BA 110) le 12/03/1940. Affecté au bataillon de l’air 131 le 16/05/1940.

Chevalier dans l’ordre de la légion d’honneur le 8 septembre 1914, officier le 11/07/1920. Croix de guerre, 1 palme, 1 étoile d’or. Médaille de la victoire. Décoré Sainte Anne de Russie de 3e classe avec glaives 7-20/11/1917.

 

 

ROGER (Voir ROUGIER)

 

 

ROMAGNON (Madame, à Guyencourt, Somme)                                   

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 25 février 1916

 

 

ROUGIER Marie Eugène Stanislas Rougier (Paris 1863 - Paris 1937)

Lieutenant-colonel Chef de corps du 43e RAC

ROUGIER

Elève à l'école polytechnique entré le 01/09/1882. Elève à l'Ecole d'application de l'artillerie et du génie à Fontainebleau le 01/08/1884. Affecté au 8e régiment d'artillerie, lieutenant en 2e le 01/10/1886, lieutenant en 1er le 01/02/1889. 8e régiment d'artillerie, 11e direction de Vncennes, capitaine en 2nd le 22/03/1893. Affecté au 12e régiment d'artillerie, 4e direction de Vincennes 09/07/1896, passé 4e adjoint au 2e bureau de la 3e direction au ministère de la guerre le 26/02/1895, nommé capitaine en 1er le 03/11/1900. Etat-major particulier de l'artillerie, adjoint au 2e bureau de la 3e direction au ministère de la guerre le 30/12/1900, idem 12/07/1904.

Lieutenant-colonel, Chef de corps du 43e RAC du 06/09/1914 au 15/11/1915.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 10, 59 (Artois 23/05 - 25/10/1915)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 6 septembre 1914 ; 28 octobre 1915

Lieutenant-colonel à l'état-major de l'artillerie lourde d'une armée (1916) ;  Colonel d'artillerie adjoint militaire au haut commissariat de a République française à Constantinople (1921)

Gé de brigade d'artillerie 19..

Adresses connures : 34 boulevard Saint-Michel, Paris 5e ; 344 rue de Vaugirard Paris 15e.

Marié en premières noces à Paris 17e le 22/01/1889 à Carola Marie Madeleine Fauconneau-Dufresne ; marié en seconde noces à Marie Caroline Fauconneau-Dufresne à Paris 8e le 30/03/1892 (4 enfants dont un fils le lieutenant Marie Jospeh Michel Rougier 503e RCC, mort pour la France à Thure (Marne) le 27/09/1918) ; marié en 3e noces à Louise Marie Augustine Brion de Boisgillet à Paris 7e le 11/09/1923.

Chevalier de la Légion d'honneur (1904), Officier (1916), Commandeur 1921) (Source Base Léonore dossier LH/2395/63)

 

 

SABATIER (SABATIE dans l’album) Antoine Alfred (Paris 1891 - ) [info Stéphane Agosto]

Lieutenant (dans l’album) ou sous-lieutenant 74e RI 2e bataillon

SABATIER

Affecté au 74e R.I. le 09/10/1912. Mobilisé avec le 74e R.I, nommé caporal le 17/10/1915, nommé sergent le 12/01/1916, nommé adjudant le 31/05/1916, nommé sous-lieutenant le 10/06/1916,nommé lieutenant de réserve à titre temporaire Journal de Rouen du 23.07.1918, J.O. du 23.7.1918, rang du 6.06.1918). Prend provisoirement le commandement de la C.M. 2, le 21/07/1918 lorsque le capitaine Henry est tué. Démobilisé le 4.10.1919. A la dissolution du 74e R.I., est affecté comme lieutenant de réserve au 101e R.I. (décision ministérielle du 14.04.1920), puis au 46e R.I. en 01.1924. [info Stéphane Agosto]

Intoxiqué le 21 octobre 1918.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 206 (secteur de Champagne 14/03– 25/05/1918)

Trois citations dont 1 à l'ordre de la division (1916), 1 à 'ordre du régiment (1918)

 

 

SAMSON

43e RAC 3e groupe 7e batterie

SAMSON

Identifié dans les légendes de l’album : p. 35 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

Cité à l'ordre du régiment (1915)

 

 

SARRAZIN Jean

Brancardier, 43e RAC 3e groupe

SARRAZIN

43e RAC 3e groupe, brancardier (juin 1917) ; 2e canonnier servant 9e batterie en septembre 1917 ;

Identifié dans les légendes de l’album : p. 177 (Le Chemin-des-Dames 28/03 -  01/09/1917)

Cité à l'ordre du régiment (1917)

 

 

 

SASMANN voir SUSSMANN

 

 

SAUTREUIL François

canonnier conducteur, 43e RAC 3e groupe, 9e batterie

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 8 août 1914 blessé ; 3 septembre 1914

 

 

SEIVEL

43e RAC, 3e groupe, 9e batterie 

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 27 janvier 1917

 

 

SIMON Maurice Joseph (Rouen 1892 – Passy-sur-Marne 1914)

Maréchal des logis 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie Mort pour la France

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 10 septembre 1914 tué à l’ennemi

 

 

SIMON

Maréchal des Logis 43e RAC

SIMON

Nommé au grade de maréchal des logis chef mécanicien, maintenu au 43e RAC le 09/07/1915 (J.O. du 11/07/1915)

Identifié dans les légendes de l’album : p. 52 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

 

 

 

SOPHER Edmond Michel (Paris 1875 – Hanzinelle 1914)

Lieutenant orienteur, 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie, mort pour la France

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 24 août 1914 tué à l’ennemi

 

 

SOURDEVAL

Canonnier, 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie                     

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 24 août 1914 blessé ; Répertoire p. 134-135

 

 

STOUFF Alfred François Louis (Auch 1879 - 1963)

Capitaine 43e RAC 1er groupe 3e batterie

STOUFF

Registre de matricule, subdivision de Mi , classe 1899, n°1556. Engagé volontaire pour quatre ans à la Maire d'Auch le 18/03/1898 au titre du 18e régiment d'artillerie, arrivé au corps le 19 du dit 2e canoniier conducteur. Brigadier le 06/05/1899, brigadier fourrier le 20/07/1899, maréchal des logis le 26/03/1900. Rengagé pour un ans le 12/12/1901, puis deux ans 26/04/1902. Maréchal des logis fourrier le 23/02/1903. Rengagé pour deux ans le 08/11/1904, rengagé pour deux ans le 19/02/1907. Admis à suivre les cours de l'Ecole d'application de l'artillerie et du Génie le 25/02/1907, élève officier le 03/04/1907. Promu sous-lieutenant au 4e régiment d'artillerie pour prendre rang du 01/04/1908. Nommé lieutenant en 2e le 01/04/1910. Passé au 43e régiment d'artillerie (3e batterie) le 24/11/1911. Nommé capitaine à Titre temporaire le 20/09/1914. Blessé le 27/09/1914 à Saint-Thierry d'une balle de Schrapnell à la cuisse gauche. Nommé capitaine à titre définitif le 03/091915. Blessé le 20/07/1918 à Saint-Rémy-Blanzy d'un éclat d'obus à la cuisse droite.  Hôpital n°34bis pour trois mois. Versé au Dépôt du 43e RAC le 15/10/1918.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 180 (Le Chemin-des-Dames 28/03 -  01/09/1917), 187 (Secteur de Saint-Quentin 02/09/1917 - 17/01/1918)

Proposé pour maintien dans les cadres et pension temporaire 60% pour fracture fémur droit racourcissement de 9cm1/2, raideur très marquée du genoux (1921). Envoyé en congès illimité en attendant sa mise à la retraite à compter du 21/10/1923. Admis à la tretraite pour infirmité et rayé des cadres le 31/03/1924.

Croix de guerre avec palme et Chevalier de la Légion d'Honneur (1916) ordre du GQG signé Joffre ; Officier (1920) (Source Base Léonore dossier 19800035/397/53233). Cité à l'ordre du 3e CA (1915), à l'ordre de la 12e DI (1917), à l'ordre de la Xe armée (1918) Croix de guerre belge, cité à l'ordre du jour de l'armée (1919)

Marié à Auch le 26/10/1903 avec Marthe Marie Agélique Ransan. Adresse connue : Barbazan près Vic-Fezensac (1963) 

Autres clichés disponibles : collection Historial de la Grande Guerre – Péronne - auteur André ROUSSEL Maréchal des  logis au 43e RAC (1er groupe 3e batterie) - Cote 2PHO2685.1 "Saint-Thierry. Octobre 1914. Le capitaine Stouff devant sa cabane en construction" ; Cote 2PHO2698.1 "Saint-Thierry. Octobre 1914. Le capitaine Stouff dans une brèche d’obus" ; Cote 2PHO2699.1 "Pontavert. Janvier 1915. Le capitaine Stouff, son ordonnance (Leharivel) et le lieutenant Chapeau devant son bureau qui est une cabane en planche de garde chasse" ; Cote 2PHO2725 "Janvier 1915. La batterie de tir un jour de reve. Au premier plan le capitaine Stouff" ; Cote 2PHO2742.1 "Saint-Thierry. Octobre 1914. Le capitaine Stouff et les deux médailles de la batterie" ; Cote 2PHO2748.1 "Le Capitaine Stouff, le docteur Ravet du Havre et un servant assis dans un trou d'obus" ; Cote 2PHO2761.1 "Le capitaine Stouff devant le débouchoir de 90 bouleversé par un obus" ; Cote 2PHO2762.1 "Pontavert. Décembre 1914. Le capitaine Stouff et le lieutenant Chapeau dans leur bureau qui est dans une cabane de garde chasse". (Source : Archives départementales de la Somme)

 

 

SUSSMANN [SASMANN]

Maréchal des Logis 43e RAC 3e gr. 9e Bat. 2e section

SASMANN

Identifié dans les légendes de l’album : p. 32, 39 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 2 septembre 1914 ; 3 mai 1916

[voir : Susmann André Fernand, du 103e régiment d'artillerie nommé sous-lieutenant de réserve à titre définitif le 24/05/1919 (J.O. du 28/05/1919). Sous-lieutenant de réserve affecté au 103e régiment d'artillerie le 02/09/1921 (J.O. du 04/09/1921) ?]

 

 

TACHON Arsène Charles [info Stéphane Agosto]

Pharmacien 74e RI

TACHON

Pharmacien aide-major de 2e classe au 65e R.I.T., affecté au 74e R.I., en remplacement du pharmacien Banette, le 25/11/1917. Evacué, le 09/09/1918, pour courbatures fébriles [info Stéphane Agosto].

Identifié dans les légendes de l’album : p. 200, 202 (secteur de Champagne 14/03– 25/05/1918)

 

 

TASSEL Jean Henri Clovis (Lieurey 1881 - Paris 1975)

Vétérinaire aide-major 2e puis 1ère classe 43e RAC3e batterie

TASSEL Vét 

Registre de matricule, subdivision de Bernay, classe 1901, n°738 (visionneuse p. 376). Dispensé en tant qu'élève à l'Ecole vétérinaire de Toulouse (Revue de médecine Vétérinaire du 15/08/1915). Arrivé au corps le 14/11/1914 au 11e Régiment d'artillerie, 2e canonnier conducteur. Passé dans la disponibilité de l'armée active le 22/09/1903. A accompli comme dispensé une période d'exercices au 11e RA du 21/08 au 17/09 1905. A obtenu son diplôme de médecin vétérinaire le 31/08/1905. A accompli une période d'exercice au 11e Régiment d'artillerie (Versailles) du 23/09 au 15/10/1909.

Passé au 43e Régiment d'artillerie le 01/10/1910. A accompli une deuxième période d'exercice au 43e Régiment d'artillerie (Rouen) du 30/11 au 17/12/1911. Rappelé à l'activité le 11 août 1914. Nommé vétérinaire auxiliaire le 27/08/1914. Promu vétérinaire aide-major 2e classe le 24/09/1914 pour prendre rang du 02/08/1914. Promu vétérinaire aide-major 1ère classe J.O. du 09/01/1917 pour prendre rang du 02/04/1916. Affecté au 3e groupe du 43e RAC en remplacement du vétérinaire Aide-major Leneveu à l'automne-hiver 1916.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 2 (Introduction 1915), 146, 148, 149 (Les Eparges 22/06 1916 - 27/03/1917), 164, 168, 179, 181 (Le Chemin-des-Dames 28/03 -  01/09/1917), 11 (Secteur de Saint-Quentin 02/09/1917 - 17/01/1918), 195 (Front de Champagne)

Envoyé en congé illimité de démobilisation le 04/03/1919. Affecté au 43e RAC. Affecté au 41e RAD par DM du 17/091924. Passé au 8e RAD par DM du 24/04/1926. Affecté au 28e RA le 07/10/1927. Passé au CMA n°40 le 01/12/1928 suite à la dissolution du dépôt du 28e RAD, rayé des cadres par lettre de radiation du 13/01/1931.

Croix de guerre, citation à l'ordre du régiment 1918. Se retire à Lieurey (Eure), marié à Epreville-en-Lieuvin le 07/09/1912 avec Marie Félicité Lefort.

 

 

TAUPIN

(43e RAC, 3e groupe, 9e batterie ?)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : Répertoire p. 142-143

 

 

TEYSSIER Maurice Julien Ernest Alexandre (1895 - )

Lieutenant 24e RI

TEYSSIER

Classe 1915 (J.O. du . Cavalier passé dans l'infanterie (volontaire). Elève aspirant du Centre d'instruction de Saint-Cyr nommé apspirant, 24e RI, le 20/07/1917 (J.O. du 27/07/1917). Nommé dans la réserve (par erreur) (J.O. du 27/02/1918 errata notifié J.O. du 05/04/1918). Nommé sous-lieutenant à titre définitif (active) 24e RI au titre de la loi du 10/08/1917, rang du 27/11/1917 (J.O. du 20/09/1918). Lieutenant à titre temporaire 24e RI, 1ère compagnie, (grenadiers d'élite ?) grièvement blessé à Sissonne le 27/10/1918 (nomination chevalier L.O. J.O. du 19/04/1919, active). Nommé lieutenant à titre définitif (active) 24e RI le 05/05/1919, rang du 25/03/1919 (J.O. du 07/05/1919).

Identifié dans les légendes de l’album : p. 209, 211 (Aronde et Matz 21/06-8/09/1918)

Lieutenant à titre définitif au 24e RI mis hors cadres à la disposition du commissaire résident général de France au Maroc pour l'encadrement des troupes auxiliaire marocaines le 19/05/1920 (J.O. du 26/05/1920). Lieutenant au 3e RI en congé de 3 ans sans solde, nommé au grade de capitaine le 10/02/1927 (J.O. du 16/02/1927). Capitaine (réserve) 3e RI, affecté au centre de mobilisation de l'infanterie n°151 le 28/09/1927 (J.O. du 01/10/1927)

Chevalier de la légion d'honneur (1919), médaille militaire, deux citationsà l'ordre de l'armée (J.O. du 22/09/1918 et du 19/04/1919)

 

 

THIENLOUP Armand

2e canonnier servant 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 20 novembre 1916 blessé ; Répertoire p. 134-135

Cité à l'ordre du régiment (1917)

 

 

THIRIAT

43e RAC, 3ème groupe, 9e batterie (échelons)                         

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : Répertoire p. 134-135 blessé en mai 1916

 

 

THOREL

43e RAC 3e groupe ?

THOREL

Identifié dans les légendes de l’album : p. 74 (Artois 23/05 – 25/10/1915)

 

 

 

TOCQUEVILLE

43e RAC 3e gr. 9e Bat. 1e section

TOCQUEVILLE

Identifié dans les légendes de l’album : p. 32 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

 

 

TOIX Antoine

43e RAC, 3e groupe, 9e batterie, maréchal des logis

TOIX

Identifié dans les légendes de l’album : p. 32 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 6 février 1916 blessé ; Répertoire p. 134-135

Citation à l'ordre du régiment (1916)

 

 

TRONSSON Robert

Maréchal des Logis, 43e RAC3e gr.  9e Bat. 1e section chef de pièce

TRONSON

Notice biographique voir : page d'accueil

Identifié dans les légendes de l’album : p. 32 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

 

 

TURPIN Henri Léon (Armentières 1892 – Billy-sur-Ourq 1918) [info Stéphane Agosto]

Lieutenant 74e RI 2e bataillon

TURPIN

Registre de matricule bureau de Lille, classe 1912 matricule 1808. Etudiant ecclésiastique à l'incorporation le 08/10/1913, affecté au 43e RI. Caporal le 23/02/1914, sergent le 08/09/1914. Blessé le 17/09/1914 à la ferme du Choléra à Berry-au-Bac (Aisne). Promu sous-lieutenant à titre temporaire le 06/06/1916. Passé au 74e RI le 06/09/1916. Promu lieutenant à titre temporaire le 17/07/1918.Mort pour la France tué à l'ennemi à Billy-sur-Ourq (Aisne) le 20 juillet 1918.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 199  (secteur de Champagne 14/03– 25/05/1918)

 Croix de guerre avec palmes, chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume (J.O. 14/08/1920)

 

 

VALABREGUE de Moïse Menhanem Fernand (Carpentras 1857 - Paris 1926)

Colonel chef de corps du 43e RAC (1eroctobre 1910 - 3 septembre 1914). (Source Léonore dossier LH/2662/27)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 27 août 1914, 6 septembre 1914

 

 

 VALERY voir VALLERY

 

 

 

VALLEE

Sous-lieutenant 43e RAC

VALLEE

Identifié dans les légendes de l’album : p. 187 (Secteur de Saint-Quentin 02/09/1917 - 17/01/1918)

 

 

VALLERY René Albert (Octeville-sur-Mer 1889 - Paris 1955)

Maître-pointeur, 43e RAC, 3e groupe, 9e batterie.

Registre de matricule bureau du Havre classe 1909 matricule 3065. Officier dans l’ordre de la Légion d’Honneur (Source Base Léonore dossier 19800035/113/14290)

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 28 mai 1916 blessé ; Répertoire p. 134-135

 

 

 

VALLOT

24e RI

VALLOT

Identifié dans les légendes de l’album : p. 214 (Aronde et Matz 21/06-8/09/1918)

 

 

VAUTIER Georges Maurice (Elbeuf 1887 - )

Brigadier brancardier 43e RAC 3e groupe

VAUTIER

Registre de matricule, bureau de Rouen sud, classe 1907, n°794. Tisseur à l'incorporation le 08/10/1908 au 11e régiment d'artillerie. Nommé élève musicien et passé au 22e régiment d'artillerie le 01/02/1909. Classé au 11e régiment d'artillerie le 01/10/1909. Envoyé dans la disponibilité le 25/10/1910. Placé dans la disponibilité de l'armée active au 43e RAC où il effectue une période d'exercices du 25/09 au 17/10/1912.

Mobilisé le 01/08/1914 arrivé au corpsdu 43e RAC le 03/08/1914, nommé brigadier-brancardier le 05/08/1914. Blessé  à Jumigny le 31 août 1917, sorti le 06/10/1917. Nommé maréchal des logis le 05/02/1918.

Identifié dans les légendes de l’album : p. 47 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915), 131, 133 (Verdun 29/03 – 20/06/1916)

Envoyé en congés illimités le 26/03/1919, passé le même jour au 279e RAC. Réaffecté au 43e RAC le 01/06/1921. Affecté le 05/10/1935 au centre de mobilisation d'infanterie 32, 34e régiment de travailleurs. Libéré de toutes obligations militaires le 15/10/1936.

Adresses connues : Rouen, 69 rue Lessard (1912) ; Rouen, 63 rue Jacques Daviel (1923) ; Neuilly-sur-Seine, 15 rue Windsor, comptable (1928).

Croix de guerre, 1 citation à l'ordre du régiment (1917), a droit au port de la fourragère.

 

 

VERNEY René Julien Auguste (Quettehou 1881 - Littry 1958)

Médecin Aide Major 43e RAC 3e gr. ; 74e RI ; Médecin Major 24e RI

VERNEY

Notice biographique voir : page d'accueil

Identifié dans les légendes de l’album :

Médecin aide-major 1ère classe 43e RAC 3e groupe

p. 5, 8, 12, 27-28, 31, 38, 42, 45, 47, 50 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915), 2, 4, 6, 7, 8, 10, 11, 59, 60, 63, 70, 80, 87, 89, 90, 91, 92, 104 (Artois 23/05 - 25/10/1915), 6, 10, 113, 116 (Front de la Somme 25/10/1915 - 28/03/1916), p. 131 (Verdun 29/03 – 20/06/1916), 7, 136, 137, 139, 141, 145, 146 (Les Eparges 22/06 1916 - 27/03/1917), 151, 182 (Le Chemin-des-Dames 28/03 -  01/09/1917), 183, 184, 187, 191 (Secteur de Saint-Quentin 02/09/1917 - 17/01/1918), 195 (Secteur de Champagne 14/03 – 25/05/1918)

Médecin aide-major 1ère classe 74e RI 2e bataillon

p. 201, 205 (Secteur de Champagne 14/03– 25/05/1918)

Médecin major 2e classe 24e RI

p. 208, 209 (Aronde et Matz 21/06-8/09/1918)

 

 

VERRIER Elie Joseph (Vosnon 1873 - 1923) 

Général commandant la 6ème DI (24 juin 1914 – 31 août 1914).

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 1er septembre 1914

Officier dans l’ordre de la Légion d’Honneur (Source Base Léonore dossier LH/2696/12)

 

 

VOISIN

43e RAC 3e gr. 9e Bat. 2e section

VOISIN

Identifié dans les légendes de l’album : p. 32 (Front de l’Aisne 12/09/1914 - 22/05/1915)

 

 

VUILLERMOZ Maurice Louis Joseph (Lons-le-Saulnier ? 1888 - ) (voir également Villermoz)

Pharmacien aide-major, 24e RI

VUILLERMOZ

Classe 1908 ? Nomination au grade de pharmacien aide-major 2e classe de réserve, 24e RI à dater du 19/06/1917, ratifiée en date du 17/07/1917 (J.O. du 25/07/1917)

Identifié dans les légendes de l’album : p. 210, 211, 216 (Aronde et Matz 21/06-8/09/1918)

Nommé au grade de pharmacien aide-major 2e classe de réserve à titre définitif le 19/02/1921, rang du 27/10/1918 (J.O. du 06/03/1921). Nommé au grade de pharmacien aide-major 1ère classe de réserve à titre définitif 7e corps d'armée le 29/12/1922, rang du 21/03/1922 (J.O. du 20/01/1923).

 

 

ZIERER Daniel Marie René (Louviers 1877 - Paris 1957)

Capitaine 43e RAC, 2e groupe, 6e batterie (Les Eparges juillet 1916 – février 1917)

ZIERRER

Registre de matricule, subdivision de Rouen nord, classe 1897, n°1525. Engagé volontaire pour 4 ans le 06/11/1897 à l’Ecole Centrale des Arts et manufactures. Incorporé le 20/10/1897 nommé sous-lieutenant de réserve au 24e régiment d'artillerie, arrivé au corps le 01/10/1900. Affecté au même grade au 14e régiment d'artillerie par décision ministérielle le 11/11/1901. Effectue une période d'exercice du 16/02 au 15/03/1903. Affecté au 4e régiment d'artillerie par décision ministérielle du 30/03/1903. Accomplit une période d'exercice du 21/08 au 19/09/1905 au 24e RA. Affecté au 22e régiment d'artillerie par décision ministérielle du 25/06/1906. Accomplit un stage du 21/05 au 03/06/1907 commission de classemenent de chevaux. Nommé lieutenant de réserve en 2nd par décision ministérielle du 25/03/1908. Accomplit une période d'exercic au 24e RA du 17/05 au 9/06/1909. Affecté au 43e RAC par décision ministérielle le 25/09/1910 (revue d’artillerie octobre 1910). Passé dans l'armée territoriale le 01/10/1910. Accomplit uen période d'exercice au 43e RAC du 07 au 15/09/1911 et du 04 au 16/12/1910. Mobilisé le 07/08/1914, affecté dans une section de munition jusqu'au 09/12/1914. Dépôt du 43e RAC à Caen du 10/12/1914 au 19/02/1915. Lieutenant à la 6e batterie du 43e RAC du 20/02/1915 au 01/04/1916. Perte de l'ouie du côté gauche à la suite de tirs et d'éclatements le 25/09/1915 (a droit au port de l'insigne des blessés de guerre). Nommé au commandement de la 6e batterie le 01/04/1916. Promu capitaine par décision ministérielle du 05/05/1916 rang du 24/04/1916 (J.O. du 10/05/1916). Affecté au QG de la 5e DI le 22/12/1917.

Identifié dans les légendes de l’album : p.141, 143, 146 (Les Eparges 22/06 1916 - 27/03/1917)

Mis en congés illimité de démobilistation le 26/01/1919 2e échelon) par le dépôt démobilisateur du 11e RAC. Affectation au 5e régiment d'artillerie de campagne portée par ordre de mutation en date du 19/05/1920, mis à disposition du Général commandant le 3e corps d'armée (J.O. du 02/10/1920). Mis à disposition du Général gouverneur de Paris par décision ministérielle du 31/07/1923. Promu chef d'escadron par décision ministérielle du 12/07/1926

Chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur 1919, Officier (1936) (base Léonore dossier 19800035/0281/37706), Croix de guerre, 3 citations dont 2 à l'ordre de la 5e DI (1916 et 1918) et 1 à l'ordre du 43e RAC (1918), Croix de guerre Belge, 1 citation à l'ordre du jour de l'armée Belge (1918).

Adresses connues : Rouen, 57 rue Jeanne d'Arc (1903) ; Rouen, 1 rue d'Harcourt (1919) ; Gebwiller, villa Warnery, chemin de Luschbuhl (1920-1922) ; Sèvres, Villa Beauregard, 69 rue Brancas (1936-1953) ; Paris, 6 rue Louis David (1957).

Directeur commercial des établissements Brandt (1936). Marié à Rouen le 16/06/1903 avec Marthe Lucie Alice Lemaître (2 enfants, divorcé prononcé en 1931) ; Remarié à Paris le 17/02/1932 avec Madeleine Henriette Emma Bourcart.

 

 

ZOPPI Albert François Jacques (Paris 1890 – Hanzinelle 1914)

2ème canonnier conducteur, 43e RAC 3e groupe, 9e batterie, mort pour la France 

Carnet de route R. Tronsson 43e RAC, 3e groupe 9e batterie : 24 août 1914

 

 

 

 

 

Lien vers la première partie de l'index : A à L